20/05/2005

Le ballon de VGE

Vue de France, la question de la Constitution Européenne devient tout de suite nettement plus excitante: un débat qui n'évite pas les coups bas, les raccourcis faciles et les mensonges éhontés (faut voir la campagne d'affichage du PC!); un débat qui donne l'illusion flatteuse à toute la France d'être le centre de l'Europe; mais en tous les cas un débat, un vrai.
 
Si bien qu'après un mois de campagne, la première vraie image n'est arrivée qu'aujourd'hui. Assez logiquement de celui qui ne peut pas prendre part aux débats: Valérie Giscard d'Estaing, son principal rédacteur.
 
Donc, ce midi, il est arrivé devant les caméras de télé avec sa petite baudruche estampillée "Plan B" qu'il a fait gracieusement exploser, pour bien signifier à tout le monde que, de renégociation de la Constitution, il n'y en aura pas.
 
Même si j'aurais préféré en mon for intérieur qu'il la fasse dégonfler, sa baudruche, comme le veut la métaphore (voir le fantasme du plan B partir dans un grand bruit de pet, aaah extase!), cette image a la force de toute première image, et démontre par l'absurde la haute tenue du débat et de son importance. Jusqu'ici donc, rien n'a donc pu être résumé à une seule image. Voilà qui signe en tous les cas un beau retour du politique dans toute sa splendeur, et fait regretter l'absence de tout débat en Belgique. Mais il est vrai qu'ici, on ne conçoit plus la politique que par initiales. 

16:17 Écrit par max_renn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |