26/04/2005

NGJ will save your day.

Ouf, moi qui me lamentais de la disparition de Gaming de son glorieux essai de conceptualisation de la critique de jeu vidéo, et qui me sent toujours aussi fainéant pour lire Edge chaque mois, voilà que je lis sur le blog d'Erwan Cario (http://jeux.blogs.liberation.fr/) le dévellopement du concept de New Games Journalism qui a donné lieu à une sorte de manifeste:
 
«1) L’intérêt dépend du joueur, non du jeu.
2) Il faut écrire des articles de voyage vers des lieux imaginaires.
»
 
En clair, le triomphe du subjectivisme au détriment de concepts - souvent fumeux, il faut le dire - de gameplay et de moteur de jeu. Avec, derrière tout ça, l'idée qu'un jeu puise à priori décevoir, qu'il échappe à la loi de l'immédiateté, et qu'il ne se révèle réellement qu'à la réflexion. Pour le dire par un détour facile, qu'on traite le jeu vidéo comme forme culturelle plutôt que de le proclamer à tout bout d'article pour reproduire in fine le même type de critique.
 
Et ça donne des articles roboratifs comme cette défense du mal aimé Metal Gear Solid 2 par Tim Rogers (http://www.insertcredit.com/features/dreaming2/; article qui me réconforte dans l'idée que ce jeu est le plus De Palmien des jeux) ou cette re-vision de Prince of Persia dans Edge (http://www.edge-online.co.uk/archives/2005/02/prince_of_p...).
 
Bon, il va bien falloir que je me remette sérieusement à lire en anglais.

21:30 Écrit par max_renn | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Alors... Palombella - Connais pas.
Vidéodrome - Ok, une référence.
Crash - Je ne sais pas, rien de spécial.
Salo - Trop vieux... mais bon...
Mad dog and glory - Abstinence.

En général, j'aime facilement tout les films (hors Dogma, Charlie's Angels et compagnie ou encore d'autres aussi ridicule). Mais j'ai une préférence pour ceux ou je reste marqué à la fin du film. Lorsque le lendemain je me lève et repense encore au film.
Sinon, pour ce qui est de l'année 2004 je dois dire et je suis désolé pour toi que j'ai trouvé 'Butterfly effect' plutôt bon. Ashley qui à l'habitude de faire des comédies pas toujours comique a été assez impressionnant dans celui-là. Il y a eu encore Intecto...
Je ne me rappelle plus trop bien s'il y en a eu d'autres, vu le nombre de films que je vois par 'jour'!!
Tout ça est une question de goût personnel.
Bonne nuit!

Écrit par : Strano | 26/04/2005

Ah oui Intacto, c'était pas mal du tout, c'est vrai. En 2004, j'ai aussi plutôt bien aimé The Machinist (sorti officiellement cette année mais vu l'été passé), Big Fish et puis surtout Spiderman 2. Grand, grand film, celui-là. Pour le reste, c'est comme toi, un peu perdu dans les brumes.

Ceci dit , je concède que le terme de "nul" est un peu exagéré: le film était honnête, mais c'est vraiment le type de films que je n'aime pas ,comme tu auras compris. Les goûts et les couleurs, ça se discute, heureusement ;).

Bonne nuit.

Écrit par : max_renn | 26/04/2005

Les commentaires sont fermés.