19/04/2005

Je baisse

Bon, c'est vrai, ces derniers temps, j'ai pas la pêche.
 
Ce week-end, donc, petite cure d'hollywoodisme bien gras: I, Robot, The Butterfly Effect et Star Wars II (sur celui-là ma chère et tendre a insisté mais il fallait quand même bien que je le revoie vu que je ne vais sans doute pas snober le suivant).
 
Bon, dans l'ensemble, c'était nul - même si on peut entrevoir timidement une petite velléité d'auteur qui tente de surnager dans I, Robot : cette même volonté de perte de repères spatiaux que dans le beau Dark City.
 
The Butterfly Effect est un bon gros film de scénaristes malins qui n'offre rien de plus que ça (malgré une fin conceptuellement assez couillue). Quand au Star Wars, c'est en fin de compte de la SF pulp qui ressemble - volontairement, c'est clair - plus à une production De Laurentiis qu'au summum de la technologie visuelle.
 
Mais ce qui m'a frappé le plus, vu l'accumulation qui se donnait sous mes yeux, c'est l'uniformisation formelle des scénarios. De film en film se rejoue le même principe: diluer le plus astucieusement possible 2-3 éléments simplistes, 2-3 références compréhensibles par tous (la Bible, les contes pour enfants), juste histoire de donner l'illusion qu'on a fait appel à notre intelligence, mais pas trop, histoire de ne perdre personne. Et surtout de ne pas susciter de polémique ni, et c'est pire, de vision du monde. Or, c'est bien là que se loge mon amour du cinéma: une morale du regard, une façon de voir ce qui m'entoure sous le regard d'un autre.
 
L'idée ici, c'est de ne rien avoir à retirer des films, si ce n'est l'impression d'avoir été malin. Ce n'est certes pas neuf, mais j'ai du mal à dater ça de plus de 20 ans.
 
C'est donc ça, la script-doctorisation des scénarios? En tout cas, j'aimerais bien rencontrer le prof de script doctoring (vieux fantasme depuis que j'ai vu Get Shorty). J'ai 2-3 trucs à lui dire, de pas trop difficiles à comprendre.

21:28 Écrit par max_renn | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Waouh... Juste une question afin de pouvoir te cerner!
Pourrais-tu me donner tes 5 films préférés? Bon aller ne serait-ce que les 3 premiers?
A mon avis cela pourrait m’aider.

Écrit par : strano | 26/04/2005

Mhhhh Tout ça dépend un peu de l'air du temps. Je dirais: Palombella Rossa de Nanni Moretti, Videodrome (forcément, hein) et Crash de Cronenberg, Salo de Pasolini et, pour des raisons déraisonnables, Mad Dog and Glory de John Mc Naughton.

Écrit par : max_renn | 26/04/2005

Les commentaires sont fermés.