10/09/2004

Patrick Le Lay sert la soupe... mais à qui?

Comme beaucoup sans doute, j'ai accueilli la petite phrase de Patrick Le Lay avec un sourire en coin et une indignation soulagée.
 
Sauf que, là, subitement, je me sens aussi gêné de l'ampleur des réactions de "spécialistes des médias" et chroniqueurs (qu'on pourra lire ici par exemple: http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&a...) que pour l'intronisation médiatique de Michaël Moore.
 
C'est que sous le flot de réactions (tardives), toutes aussi joyeusement indignées que je l'ai été, je sens bien poindre le vieux discours abhorré sur les médias - et par extension la culture - de masse qui n'est juste bonne qu'à abrutir celui qui tombe dans ses rêts.
 
Je sens bien que cette phrase sur les cerveaux est en train de devenir le cheval de bataille de tous les Adorno du monde, qui soutiennent encore et toujours que rien ne vaut l'aristocratie culturelle et qu'il faudra tirer le bas peuple de la fange du divertissement. Bref, le bon vieux discours paternaliste qui sent bon le renfermé.
 

18:24 Écrit par max_renn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.