09/08/2004

Il faut imaginer le gamer heureux

Depuis une bonne dizaine de jours (depuis que je me suis remis sérieusement à jouer d'ailleurs), une image ne me quitte pas. Petit retour sur "les faits". Après un court docu d'Arte sur les jeux vidéo (pas mal au demeurant), interview-plateau de Serge Tisseron qui sort, en gros, deux choses:
1. Ce qui intéresse les joueurs, c'est le challenge. Pas la violence, pas la vitesse, pas l'illusion de la possession: le challenge. Si bien que dès qu'un jeu ne représente plus de challenge, le joueur le délaisse et en change.
2. Les parents devraient essayer de parler aux enfants de leur expérience de jeu, pour leur ménager comme un espace de "descente".
 
Bizarrement, l'image qui m'est venue à ce moment-là, c'est celle du joueur comme d'un Sisyphe de Camus. Un Sisyphe volontaire, qui choisit son rocher. Et je dois le dire, cette image m'a plu. Je ne sais pas très bien où elle va me mener mais je compte bien faire un bout de chemin avec elle.

09:12 Écrit par max_renn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.