17/07/2004

Sarkonegger

Il devait être 21h30, jeudi soir, sur France 2, quand Nicolas Sarkozy a dit: "Donnez-moi le petit Noir".
 
Les images datent de 1993. Depuis le matin, un preneur d'otages s'est enfermé avec 21 enfants et leur maîtresse dans une école de Neuilly. Ce n'est pourtant qu'en début d'après-midi que Sarkozy arrive sur les lieux. Qu'est-ce qu'il y fait, lui, le Ministre du Budget de l'époque? Certes, il est le Maire de Neuilly, mais l'affaire, d'importance, est tout naturellement sous la responsabilité directe du Ministre de l'Intérieur, Charles Pasqua. Mais c'est Sarkozy qui déboule, et s'invite d'autorité au sein de la cellule de crise. Pas pour superviser les opérations, ce qui serait encore à la limite concevable. Non: pour être le négociateur. Pour être de tous les plans (télévisés, bien sûr). 
 
Il faut dire que, depuis quelques heures, Human Bomb accepte de relâcher des enfants et Sarkozy a sans doute dû avaler sa tartine de travers quand il a vu, au journal de 13 heures, un père de famille sortir avec des enfants dans les bras.
 
Bref - suppute-t-on - Sarkozy s'est dit que cette image du gars qui sort comme un héros hollywoodien du lieu de l'horreur pour poser ces enfants de trois ans dans les bras de leur parents pleurant de soulagement, il fallait que ce soit la sienne. Sarkozy débarque donc et renvoie, tout le monde (les pros) hors-champ. Sans même se poser la moindre question sur les risques qu'il fait courir aux négociations.
 
Et quand il est là, dans l'entrebaillement de cette porte de classe, à discuter avec Human Bomb, et à lui dire "Donnez-moi le petit Noir", Sarkozy ne fait rien d'autre que de préparer le plan qui suit (sortir un petit Noir, voilà une plus-value visuelle!). Il prépare sa mise en scène. Il fait son marché.
 
Sarkozy, c'est décidement le Greg Stilsson (le politicien populiste de "Dead Zone") français: mégalomane, irréfléchi, soucieux de son image avant toute chose, et donc d'autant plus dangereux. Et dire qu'on prévoit que cet homme soit un possible présidentiable!

18:24 Écrit par max_renn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.