28/09/2003

Petite râlerie du matin

Ouaip à cette heure-ci c'est encore le matin, merde.
 
A force de voir les tronches pathétiques des rockeurs - autant les vieux que les jeunes - je me dis que le rock est quand même une bien vieille chose toute frelatée.
 
Le spectacle de ces pauvres vieux (et des pauvres jeunes qui les imitent) arc-boutés sur leur pose rebelle, qui reste leur seule justification (vu qu'artistiquement, ils commencent à bien sentir des pieds: des Rolling Stones à Bowie en passant par Cure ou Blondie, croisés hier) me remplit non seulement de tristesse pour eux, mais de colère: ils ne se rendent pas compte qu'ils sont devenus rien d'autre que des sortes d'icônes médiatiques pour cinquantenaires nostalgiques?
 
Cette révolte réduite à son spectacle (le cheveu hirsute, la lunette noire et le dos courbé, à la limite le chewing-gum) leur suffit, vraiment? Est-ce que ça ne leur troue pas le cul de prendre la pose rien que pour vendre des disques et remplir des stades où les parents viendront montrer à leurs gosses les vieilles gloires sur lesquelles ils faisaient péter leurs boutons d'acné?
 
Quand je vois ça, je me dis quand même que le rock n'est peut-être pas mort, mais qu'il est en train de mettre son deuxième pied dans la maison de retraite. Et je me surprends à me prendre de sympathie pour l'attitude de nerd d'un Moby, de Daft Punk (au moins on voit pas leur gueule, à eux) ou des Chemical Brothers.
 
Tout cela dit sans même parler de la qualité musicale de tout ça...
 
Ouf, ça soulage.

14:28 Écrit par max_renn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.